Derniers articles

 

Les 5 plus gros regrets des personnes qui vont mourir…

Les 5 plus gros regrets des personnes qui vont mourir…

D’après l’article de John-Paul Iwuoha publié sur Linkedin le 15 janvier 2017.

Nous avons tous des regrets. Mais nos regrets deviennent beaucoup plus lours à l’approche de la mort. Une médecin australienne, Bronnie Ware, demandait à ses patients d’exprimer leurs regrets… pour pouvoir les alléger.

5 regrets étaient les plus récurrents. Et cette femme s’est dit que faire connaître ces regrets à ceux qui ont la chance de pouvoir encore modifier leur manière de mener leur vie, les gens en bonne santé, était vraiment nécessaire.

 

Voici ces 5 regrets :

  1. Le premier, et de loin le plus souvent invoqué : Je regrette de ne pas avoir suivi mes rêves et mes aspirations, au lieu de vivre ce que je pensais que les autres attendaient de moi. Si vous savez ce qui vous rend heureux : faites-le !
  2. Je regrette d’avoir travaillé si dur. Simplifiez votre vie et faites de meilleurs choix pour ne pas avoir besoin de tant d’argent et vivre votre vrai luxe à vous !
  3. Je regrette de n’avoir pas exprimé mes sentiments et donné mon point de vue. Soyez honnête avec vous-même et osez vous confronter, pour ne pas garder en vous cette amertume qui rend malade…
  4. Je regrette de ne pas être davantage resté en contact avec mes amis. Cultivez vos relations et prenez du temps pour ceux que vous aimez.
  5. Je regrette de ne pas m’être autorisé à être plus heureux. Apprenez à prendre du temps pour vous et apprécier les bons moments simples de la vie. Le bonheur est un choix.

Et vous, qu’allez-vous changer aujourd’hui dans votre vie ?

 

PS : petit clin d’oeil de la vie (pour Odilidole ; ) ) : Bronnie Ware, inspirée par les regrets de ses patients, est devenue écrivain et parolière de chansons. Sa vie a été transformée par cette expérience et elle l’a raconté dans un livre :

The Top Five Regrets of the Dying – A Life Transformed by the Dearly Departing’.

Odile Crouïgneau

o.c@hellebore-conseil.com

Aucun commentaire

Répondre