Derniers articles

 

Mon histoire

« On a deux vies, la deuxième commence quand on a compris qu’on n’en avait qu’une. »

CONFUCIUS

J’ai tout fait avec méthode et application… mais à l’envers !!! J’avais 3 désirs profonds pour ma vie professionnelle. Je voulais un métier

  • créatif c’est à dire amusant (c’est synonyme pour moi !)
  • qui ait du sens, qui contribue à la beauté du monde plutôt qu’à son enlaidissement…
  • qui me permette de gagner ma vie.

Mais comme j’avais – profondément ancrée en moi – la croyance que je ne parviendrais jamais à trouver un métier qui me permette de réunir ces 3 désirs… Je ne trouvais pas ce métier, forcément ! Quelle galère !

Après des études sans fin de Lettres Classiques (Classes préparatoires littéraires, puis Maîtrise et Préparation de l’Agrégation à Paris IV Sorbonne), j’ai quitté l’univers un peu poussiéreux de Tacite et Homère pour découvrir l’ambiance glamour et pailletée de l’agence de publicité américaine Young & Rubicam. C’était créatif et je gagnais bien ma vie… Mais le sens de vendre toujours plus de sodas à tous les plus jeunes enfants de la planète ? On m’a dit que je me posais trop de questions… Dont acte.

J’ai tout plaqué, pour retourner sur les bancs de la fac, et obtenir mon Master 2 Professionnel de Psychologie clinique, en me mettant au service de l’Humain, pour construire un monde plus beau… Sauf que dans l’univers psychiatrique, même le linoléum déprimait sur le linoléum qui s’écaillait. Les psy me semblaient encore plus tristes que leurs patients… et moi je n’étais pas patiente du tout. Moi qui voulais du fun… et pour couronner le tout… je ne gagnais pas un sou. Je suis revenue vers l’entreprise, en sélectionnant les Hauts Potentiels de Grands Groupes et en les aidant à identifier leur projet professionnel. Passionnant… mais en 2009, avec la crise… Licenciement économique. Je commençais à penser que j’exagérais d’avoir tant d’exigences pour ma vie professionnelle.

Jusqu’au jour où j’ai compris que j’avais en fait tout réussi dans ma vie ! J’ai compris que mes échecs n’étaient en réalité que des auto-sabotages pour réussir à ne pas faire ce en quoi je ne croyais pas. Jusqu’au jour où j’ai compris grâce à une coach et un questionnaire de personnalité, le MBTI, que les défauts que j’avais tant cherché à cacher, mon côté « créative et rêveuse » et pas matheuse pour 2 sous, c’était précisément mes qualités. Moi j’avais tout inversé. C’est pour ça que gagner ma vie ça ressemblait au casting de la vache qui rit !

Et c’est pour ça aussi qu’aucun employeur ne ne voyait le rapport entre marketing et psychologie. C’est alors que j’ai eu une idée créative de génie (si, si !) : faire un mix des 2. Faire la pub des humains, du marketing de soi. D’identifier l’identité de marque, la valeur ajoutée… des Hommes ! J’ai arrêté de chercher un boulot. J’ai créé mon métier à moi : artiste-coach-entrepreneur.

J’ai arrêté de dévaliser les rayons « développement personnel » de la Fnac, j’ai dit au revoir à ma psy, et j’ai investi dans une formation de coaching qui a changé ma vie et ma vision du monde : la formation au coaching systémique d’Alain Cardon, qui est extraordinaire du fait du nombre d’heures de pratique de coaching obligatoires qu’elle propose.

Ce changement a été pour moi tellement incroyable et fulgurant, que je n’ai qu’une hâte : transmettre à tous ceux qui cherchent avec la même énergie que celle que j’ai déployée pour chercher, ne ménageant ni ma peine ni l’argent dépensé, les clés que j’ai trouvées en chemin pour avancer, concrétiser mes rêves, et… GAGNER MA VIE SANS LA PERDRE en attirant des clients passionnants et en les aidant à atteindre des résultats incroyables !

Je me suis enfin réconciliée avec ma vision du business qui me semblait avant tellement opposé à l’humain… J’ai commencé à voir l’argent comme une ressource qui m’aide à incarner la personne que je désire être et vivre mon plein potentiel.

Je me suis formée avec joie aux techniques de webmarketing, j’ai appris auprès de coachs des techniques innovantes en lien avec les dernières recherches sur le cerveau, et au fil du temps, je suis devenue passionnée par les affaires, si bien que j’ai pu dégager du temps pour ma passion : créer et jouer mon spectacle et mes chansons.

Je suis bel et bien devenue ARTISTE-COACH-ENTREPRENEURE.